castanea Castanea sativa - L.

Châtaignier

Etymologie
châtaigne
châtaignier

Description

Famille- fagacæs

Origine- Asie mineure.

Type de plante- arbre à feuilles caduques.

Multiplication et culture- semis, greffage sur sauvage en terre plutôt acide, siliceuse et légère. Craint le calcaire.

Intérêt pour la faune- abeilles, insectes, animaux sauvages.

de l'usage du châtaignier dans la vie quotidienne.

culinaire
les châtaignes sont consommées grillées ou cuites à l'eau et en accompagnement de viandes et volailles.
crème de marron en patisserie;
On en faisait de la farine utilisée dans la fabrication du pain, en bouillie ou en polenta; on les faisait sécher pour la mauvaise saison et accompagnaient les soupes.

médicinal
phytothérapie- anciennement en décoctions d'écorce d'arbre ou de fruits, décoction de châtons, infusion de feuilles.
Composition et indications

industries
alimentaire- farine, crème de marrons;
confiserie- marrons glacés ou dans l'alcool;
boissons- apéritifs régionaux;
industries du bois- meubles, parquets, futailles, volige en certaines régions (Aveyron);
des gaulis on fait des piquets, des échalas; ils entrent dans la confection de vanneries et les feuillardiers du Limousin les travaillent pour en faire des décorations et meubles de jardins, treillages, palissades rustiques, etc...
on en faisait des poutres, des éléments de constructions (cloisons légères, murs à pans de bois); l'écorce était utilisée pour tanner les peaux; avec les gaules, on faisait des cerceaux.

nourriture animale
Dans certaines régions, on allaient garder porcs et dindons dans les châtaigneraies pour les engraisser.

De l'usage du châtaignier dans la vie littéraire, spirituelle et en toponymie.

Lexicographie
châtaigne
châtaignier

symbolique
Fruits funéraires, dans l'Albret, il fallait manger des marrons grillés, le soir de la Toussaint. A Marseille, existait le même usage et l'on devait en mettre quelques uns sous son oreiller pour empêcher les revenants de venir la nuit vous tirer les pieds; à Carcasomnne et dans le même but, on plaçait des marrons bouillis sous l'édredon, etc... ?
Dans le Piémont on en mangeait la veille du jour des Morts; dans certaines maisons on en laissait à leur intention sur la table afin qu'ils puissent venir la nuit s'en rassasier. En Toscane, on en mangeait le jour de la Saint Simon, à Venise, le jour de la Saint Martin, jour où les vénitiennes pauvres venaient sous les fenêtres chanter les louanges de la maison et réclamer des châtaignes pour apaiser leur faim; elles représentaient les âmes du purgatoire.
?
Le drapeau corse représente une tête de Maure; le châtaignier pouvait-il être autre que l'arbre emblématique de la Corse...!?

Le châtaignier dans les mythologies et les religions
mythologie romaine- les Romains consommaient des pains faits de farine de châtaignes durant les abstinences rituelles dans le culte de la Terre-Mère, d'Isis et de Cérès, le pain de céréales étant alors proscrit. ?
Bible- le mot armon désigne le platane et Zohary Michaël Zohary
en Hebreu מיכאל זהרי
1898-1983
botaniste israëlien
auteur de plusieurs ouvrages
sur la flore du Moyen-Orient.
Zohary
estime qu'il dérive de erom, dénudé, à cause de son écorce qui tombe, mettant l'arbre à nu. On a quelquefois traduit armon par "châtaignier", ce qui naturellent inexact car ce dernier est absent de ces régions. ?

Le châtaignier en toponymie
castaneum- châtaigneraie en latin- Castagnès (06), Castineta (20), Castagnède (31), Châtenois (39), Castandet (40), Chitenay (41), Chadenet et Chastanier (48), Cattenières (59), Catenoy (60), Châtenois (70), Catenay (76), La Châtaigneraie (85), Chastenay (89), tous les Castanet, Casteide.. (64), (Le) Chatenet, Châtenoy, et la plupart des Châtenay;
castanh- châtaignier en ancien provençal- Castans (11), Le Chastang et Gros-Chastang (19), Castagnos-Soulens (40), Castang (86);
celclaria taillis de châtaigniers en ancien provençal- Sauclières (12);
tallone- jeune plant de châtaignier en corse- Tallone (20)

frisefrise
d'après les Grandes Heures d'Anne de Bretagne.

De l'usage du châtaignier dans les arts décoratifs.

chataignier

photo

Cliquer sur les images pour les agrandir

Pissaro
Les châtaigniers de Pissaro

gravure
Le chataignier aux 100 chevaux.
Le plus célébre des chataigniers est sûrement celui que l'on admirait sur les pentes de l'Etna.
C'était déjà un vieil arbre au temps où Platon était prisonnier à Syracuse.
Dans le tronc creux, on avait pratiqué une retraite où pouvait s'abriter tout un troupeau et son berger.
On y établit une maisonnette avec un four où l'on faisait cuire ses propres fruits, alimenté par du bois du même arbre.
Ce traitement, à la longue l'endommagea, au point que son tronc se divisa en trois.
Au XVIe siècle, Jeanne d'Aragon et sa suite composée de 100 cavaliers, se rendant d'Espagne à Naples,
s'abrita sous cet arbre qui pris le nom de "châtaignier aux cent chevaux".<\/span>
d'après Jacques Brosse- Dictionnaire des arbres de France
Le chataîgnier aux cent chevaux



Récolte de châtaignes sitôt grillées

Meuble creusé dans un tronc de châtaignier


arbre