de l'usage du cyprès dans les mythologies et religions, l'iconographie.

Lexicographie

Le cyprès dans les mythologies et religions
mythologie grecque- arbre consacré à Hadès qui en était couronné, ainsi que ses prêtres et Melpomène, muse de la tragédie; c'était l'arbre des cérémonies funéraires et du deuil. Les animaux destinés à l'autel en était ornés et le sanctuaire des dieux étaient souvent des bois sacrés de cyprès. Pausanias rapporte que ceux-ci entouraient le temple de Bellérophon, la chapelle d'Aphrodite Melaenide, le tombeau de Laïos, près de Corinthe, le temple d'Asclepios et que l'on y trouvait des statues d'Apollon, d'Hermès et de Rhéa. On gardait intact les cyprès qui poussaient sur le tombeau d'Alcmaeon, fils d'Amphiaraüs, enseveli, disait-on, dans le Psophide, qui étaient si hauts qu'ils projetaient leur ombre sur la montagne voisine, selon l'auteur.
Les cyprès étaient filles d'Étéocle car celles-ci voulant rivaliser par la danse avec les déesses furent, dans une ronde sans fin, précipitées dans un marais puis changées par Gaïa, en cyprès hauts et élancés, pour leur rappeler ce qu'elles avaient été durant leurs vies.
Cyparissus, fils de Télèphe et favori d'Apollon, ayant tué par mégarde un cerf qu'il avait apprivoisé, en conçut un tel chagrin qu'il voulut s'ôter la vie; ce dieu le changea en arbre, qui dès lors porta son nom.
La flèche de l'arc d'Éros et le sceptre de Zeus étaient façonnés en bois de cyprès.

Bible- l'arche de Noé a été construite avec du bois gofer (?), que l'on traduit généralement par cyprès mais ce mot pourrait désigner un bois imprégné de bitume ou de résine, hypothèse que l'on justifie par la ressemblance entre gofer et koper, "enduit de bitume ou de résine". ? (voir étymologie de cupressus)

Le cyprès en iconographie
Suite à la mésaventure de Cyparissus, le cyprès est devenu l'arbre de la douleur et symbole de deuil inconsolable. Le Désespoir de Cesare Ripa tient un rameau de cyprès dans sa main droite car cet arbre ne repousse pas après avoir été coupé, allusion à l'homme en proie au désespoir qui finit par annhiler en lui toute possibilité de cultiver le courage et la vertu. ?
Iconographie chrétienne
Le cyprès est associé à la Vierge et à l'Eglise, peut-être à cause de sa forme élancée vers le ciel.
Associé au Christ, il rappelle, l'un des quatre arbres qui auraient été utilisés pour la croix.

 

 

 


cyparissus
Apollon transformant
Cyparissus en cyprès
Gravure d'Antonio Tempesta, publiée à Anvers en 1606

tableau
Noli me tangere de FRA ANGELICO

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

tableau
L'arche de Noé de
Stéphan BEAUVAIS